Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
iamovitch

Pause Zombie En Territoire Coran

Publié le 27 Octobre 2011 par iamovitch in Culturation

« Des vêtements de feu seront taillés pour les incrédules.

On versera sur leurs têtes de l’eau bouillante qui brûlera leurs entrailles et leur peau.

Des fouets de fer sont préparés à leur intention. »

 

Sourate XXII : Le Pèlerinage.

 

 

Coran 1J’avoue que c’est là qu’une envie irrépressible de faire une pause dans la lecture ô combien intéressante et salutaire du Coran me vint. Intéressante et salutaire pour toute personne fatiguée de regarder s’étriper à longueur de forum des nazillons analphabètes et des musulmans évangélistes traitant Muhammad tantôt de pédophile tantôt de pacifiste, deux notions qui n’avaient guère de sens à l’époque où le prophète était censé s’être branché sur le réseau divin pour downloader une n-énième version immaculée du manuel d’injonctions psychotiques du Grand Monomaniaque De Lui-Même, Père de Tout et Fils de Personne.

 

Tout miséricordieux qu’il est, Dieu me promet depuis 400 pages une éternité de brûlants tourments en récompense de mon incrédulité. Avouez que cette obstination d’une divinité à vous cramez la tête sous le fallacieux prétexte que vous n’êtes pas couché à ses pieds comme un clébard dépressif finirait par exaspérer le plus tolérant des athées…alors un antireligieux fanatique…

 

Et voilà que je tombe miraculeusement sur le livre qui convient pour sauver mon âme de la déprime et de l’abus d’anxiolytique dilué dans des boissons qui auraient été prohibées par Muhammad si Dieu avait daigné l’informer sur les splendeurs du climat irlandais. Une œuvre dont on découvre le titre en s’extasiant ! « Enfin !! » « Bon sang ! » « Non ? Si !» « Diable ! » « Diantre ! » ou plus extatiquement « Putain ! » « Ca y est ! Quelqu’un l’a réalisé ! Comment est-il possible qu’aucun auteur n’y ait pensé avant ?! Ou alors j’ai loupé… » Un guide ! Enfin un Guide De Survie En Territoire Zombie !!

 

 

Guide Survie Zombie 1

 

 

Fils de Mel : Max Brooks, l’auteur, est plus jeune que mon petit frère bien que j’ai parfaitement conscience que cette dernière précision n’ait aucun intérêt alors que si l’on voulait bien nous expliquer en quoi il est bel et bon et tout naturel que les filles de Loth violent leur père après l’avoir enivré afin de se retrouver enceintes de lui pour ouf ! préserver l’espèce des purs après que Dieu en personne ait atomisé Sodome sous le fallacieux prétexte que nombre de ses habitants préféraient l’entrée de service mais pas toujours vu qu’ils arrivaient à se reproduire j’aurai pu commencer différemment cette phrase sans pour autant savoir comment la finir.

 

Disons-le tout de suite ce livre est une cruelle déception…Il s’adresse en priorité à ceux qui voient le moindre point commun entre le chef d’œuvre de Ridley Scoot « Alien : le huitième passager » et le shoot them up pourave de James Cameron « Aliens : le retour »

 

L’auteur radote, se contredit et, preuve qu’il s’est relu et qu’il était pressé par l’éditeur ou un rien fatigué, justifie ses incohérences au lieu de les corriger. Passons. Ce n’est rien. Le problème est ailleurs. Ce guide est une escroquerie, une fumisterie qui ne vous sera d’aucun secours lorsque les hordes purulentes de zombies passablement affamés viendront vous rendre visite pour vous nettoyer les os et faire clapotis clapota avec vos viscères. La recette de Brooks aurait pu tenir sur une demi page et n’est pas sans rappeler l’imagination débordante d’Uderzo dans son chef d’œuvre post-mortem « Le ciel leur tombe sur la tête ! » : réunissez une bande d’abrutis armés jusqu’aux dents et équipés high-tech comme un Gi de la guerre du Golfe, soyez leur chef et faîte-vous obéir. C’est tout. Le reste : lieux et techniques de combat ne sont que du copier-coller de tous les scénarios à deux balles des séries américaines où une équipe d’abrutis armés jusqu’aux dents se bat contre des groupes de terroristes internationaux, des organisations mafieuses tentaculaires, des extra-terrestres teigneux, des armées de soldats méchants au service d’un vilain pays antiaméricain ou des armadas de guérilleros latino-asiatiques qui tirent partout en hurlant comme des peaux-rouges alcooliques. Avec ça Max tient ses 300 premières pages. Mention spéciale à la longue et fastidieuse énumération des armes pour laquelle l’auteur a visiblement consulté les rubriques listes de Wikipédia et à l’ubuesque énumération des véhicules dont il ressort qu’il est préférable d’utiliser le VTT aux Rollers pour échapper aux morts-vivants…

 

Heureusement le livre comporte une deuxième partie intitulée « Epidémies recensées » où l’auteur peut enfin exprimer son imagination débridée à travers une série d’histoires hors du commun et bien documentées. Malheureusement le livre comporte une deuxième partie intitulée « Epidémies recensées » où l’auteur peut enfin exprimer son imagination débridée à travers une série d’histoires hors du commun et bien documentées. Brouillon de « World War Z », (vous auriez dû commencer par là), cette partie donnera suffisamment envie aux inconditionnels des morts-vivants d’investir les 7€50 nécessaires à l’acquisition de l’œuvre finalisée en espérant (vainement) la trouver débarrassée des quelques petits défauts narratifs qui attaquent la cornée et provoquent dans un réflexe défensif une chute des paupières….

 

worldwarz

 

Gonflées à l’eau de Google les descriptions d’épidémies ont un arrière goût de cuisine à temps partiel. Classées dans un ordre chronologique (l'auteur nous en informe gentiment) , il apparaît bien vite qu’elles ont très probablement été écrites dans un ordre...chronologique...que rien ne justifie si ce n’est le parti incongru de tirer systématiquement une amarre pour les relier ce qui au final donne l’impression de voir défiler un train de marchandises : Oh ! Mais d’où peut sortir l’épidémie de l’île de Bonobo nô !? il se murmure que quelqu’un aurait aperçu sur la plage un type pas frais sortant de l’eau en rampant et tout habillé comme au siècle dernier, ah ! Ah ! Ceux qui auront lu l’histoire précédente où un zombie est balancé d’un bateau à 1000 km de là, un siècle auparavant, auront peut-être une idée ? Non ? Voulant éviter à ses lecteurs la fatigue qu’il s’est lui-même épargnée, Max n’hésite pas à en remettre genre truelle pour que vous compreniez bien qu’il s’agit de celui-là et pas d’un autre…

 

L’œuvre de Max Brooks a tout de même une énorme qualité : elle est complètement développement durable, réutilisable à l’infini dans une stratégie de valorisation du cycle de vie création-consommation avec réduction des gaz à effet de serre. Il peut lui-même s’auto-pomper, au sens non sexuel du terme même si cela reste une hypothèse Max étant peut-être un gymnaste acrobate hors pair, afin de produire au prix de bien peu de cogitations et de modifications du texte original un « Guide De Survie En Territoire Vampire » , un « Guide De Survie En Territoire Alien » , un « Guide De Survie En Territoire Loup-garou » , un « Guide De Survie En Territoire Mutant » ou encore un « Guide De Survie En Territoire Caillerasse »…

 

Un livre à réserver aux collectionneurs maniaques donc…

 

La pause est finie...

 

Je reprends le Coran...

 

« Ô toi, le Prophète !

Nous avons déclaré licites pour toi

Les épouses auxquelles tu as donné leur douaire,

Les captives que Dieu t’a destinées,

Les filles de ton oncle paternel,

Les filles de ton oncle maternel,

Les filles de tes tantes maternelles

- celles qui avaient émigré avec toi –

Ainsi que toute femme croyante

Qui se serait donnée au Prophète

Pourvu que le Prophète ait voulu l’épouser.

Ceci est un privilège qui t’est accordé,

A l’exclusion des autres croyants. »

 

Sourate XXXIII : Les Factions

Coran 2

 

  Et dans la famille "cousines", je me demande bêtement où sont passées les filles des tantes paternelles...

Commenter cet article

powered phones 15/01/2014 13:04

It was nice to read the article that you have shared here about Quran. I think everyone should read this article as it is discussing an important matter. I will definitely read the book you mentioned here which has a second part. Hope this book enlightens the thought of everyone.

iamovitch 11/03/2014 21:01

Merci, c'est gentil ! surtout que cet article est incompréhensible dans la langue de Frank Sinatra même sous le joug de google traduction...mais bon Sinatra savait tenir sa langue.