Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
iamovitch

Comment j'ai égorgé Claudine

Publié le 12 Avril 2013 par iamovitch in Mais que fait l'inspecteur Bourel !

ThighHigh11

Claudine se dandinait devant moi, nue comme à son habitude. Cette façon insolente d’onduler de l’arrière-train était sa seconde nature. Je tiens à préciser ! Elle le faisait effrontément devant tout le monde ! Homme ! Femme ! vieillard ! Enfant ! Aucune pudeur ! Toujours le même roulement des cuisses ! C’en était obscène ! Mais bon…personne ne s’en plaignait…et puis Claudine était stupide…un pois chiche dans la tête…on lui pardonnait…

 

Claudine c’est un prénom de vieux, soit dit sans vouloir vexer les Claudines. Perso je ne connais pas de Claudine ado, par contre j’en ai tellement connu des ados nommées Claudine ! Elles sont désormais toutes proches de la ménopause…C’est pourquoi ça m’a toujours surpris que Claudine porte un prénom pareil ! Car Claudine était jeune ! Très jeune ! Mais attention ! N’allait pas vous faire des idées de vieux pervers pédophile ! Claudine était une femme ! Pas une gamine !

 

Cela faisait maintenant deux ans qu’on hébergeait Claudine. Elle était pas exigeante comme nana : on lui avait aménagé une paillasse dans la cabane du jardin et basta ! Les voisins nous lorgnaient sévères mais ils n’osaient pas faire de commentaires ! Et encore moins appeler la police ! j’ai des amis pas fréquentables…le genre qui effraient les braves gens même en plein jour…pas méchants…gentils même…un peu trop romani, un peu trop balafré peut-être pour sympathiser dans le grand monde des zones pavillonnaires…mais idéals pour qu’on vienne pas vous chercher des pustules mûres dans les poils de pubis…c’est eux qui m’avaient fourgué Claudine…En échange d’un service, trois fois rien ! Une broutille ! A l’occasion d’une histoire de fiançailles ! Un rituel ! J’ai pas tout saisi ! Me demandez pas d’expliquer ! Je comprends déjà pas les rites autochtones : payer pour que les vieux bavent sur les cuisses de la mariée en remontant vers la jarretière ! va savoir ce qu’en fait le gagnant le soir ! Balancer son bouquet aux filles célibataires dans l’espoir obscurantiste de faire une nouvelle victime ! Se faire réveiller au terme d’une nuit de noce de 57 mn par un tas de cons bourrés porteurs d’une marmite de soupe aux choux ! Et c’est que des exemples ! Je connais que les rites à la con qu’on m’a fait fièrement renifler ! Photos à l’appui ! J’avais rien demandé ! Je suis poli ! Rien de plus pénible qu’une copine qui vous montre rayonnante sa déchéance en robe blanche ! Peut pas la blesser ! Lâche un « ouais çà avait l’air sympa…» en pensant « ouais j’comprendrais si vous aviez partouzé… » ! Alors les rituels de fiançailles romani, je cherche même pas ! J’ai pas posé de question ! Enterrer un grand sac de souvenirs dans le coin du jardin ! Pourquoi pas ! C’est quand même moins mesquin que frôler discrètement le clito de la mariée en lui saisissant la jarretière ! Avouez ! Surtout que leurs souvenirs ils sont foutus ! Ils les sacrifient ! Ouais, ouais, ouais ! La chaux vive qu’on a mise par-dessus, çà conserve pas vraiment…

Claudine, elle, se plaignait pas ! C’était pas son genre ! Elle voyait sa paillasse comme du grand luxe ! Elle savait qu’elle aurait pu avoir un autre destin et finir à l’abattage ! Enfin elle savait…elle était tellement stupide comme fille qu’il était difficile de deviner ce que le mot savoir signifiait pour elle…

 

Je parle abattage mais allez pas vous imaginer que je la prostituais ! Personne l’a jamais touché ! Bon quelques caresses sans conséquence…peut-être deux ou trois tapes aux fesses…mais j’ai toujours veillé à ce qu’on la respecte ! Perso je n’ai jamais eu de relation sexuelle avec elle ! Si tel avait été le cas, franchement…je n’aurais pas pu l’assassiner…ou alors pas de cette manière…

 

On pense souvent qu’il faut des conditions exceptionnelles enracinées dans une enfance plombée de violence pour devenir un tueur sanguinaire et ravagé. Je conteste ! Parfois l’envie de meurtre ça tient à rien de sérieux ! Pour Claudine ce fût ses exaspérantes insomnies qui provoquèrent en moi des désirs de massacre ! Elle ne dormait plus cette conne ! Et non seulement elle courait à poil dans le jardin en braillant des onomatopées d’hydrocéphale, mais elle venait balancer des coups de tête sur la fenêtre dans l’espoir de rentrer se rouler sous la couette ! Ah ! C’était pas tenable ! D’autant que j’étais le seul à pas dormir ! Ma compagne sans l’ombre d’une once de solidarité restait engoncée dans un sommeil de plomb ! Pourtant Claudine elle en faisait du raffut ! Le genre qui dans des quartiers moins sensibles ramenait la police pour tapage nocturne ! Affreux ! Interminable ! Insupportable ! Et c’est ainsi qu’après trois semaines de ce régime et malgré toute l’affection que j’avais pour elle, je décidai de la zigouiller…Je sais ! Je vous entends ! Vous vous dîtes : ah le malade ! Pourquoi ne pas lui avoir parlé ! Pourquoi ne pas l’avoir emmené chez le médecin, le psy, le neurologue ! Afin au minimum de la somnifériser ! Tu parles ! Vous suivez pas ! Claudine elle avait pas d’existence légale ! Encore moins de carte vitale ! Et question conversation, elle avait pas dix mots de vocabulaire ! Et puis merde ! J’ai essayé ! Je jure ! J’ai passé plusieurs soirs à lui lire des oui-oui ! Elle entravait que dalle ! Ca l’intéressait pas ! Quelle souche !

 

Je décidai de faire ça propre ! Enfin je pensais pouvoir…J’attendis que nos sept enfants soient partis à l’école à la crèche ou à la DASS, je sais jamais…J’amenai Claudine dans la maison, facile…Elle me faisait confiance…me suivait aveuglément…je l’attirai dans la cuisine…m’emparai du hachoir…Elle ne se doutais de rien, me regardant d’un air malicieux si tant est que cet adjectif convienne au regard d’une idiote congénitale…je la saisis violemment par le cou et jetai son corps sur la table ! Elle couina incrédule ! J’abattis mon hachoir sur une de ses cuisses ! Elle hurla ! Je frappai ! Encore et encore ! Je fus pris soudain d’une pulsion meurtrière ! Le sang giclait sur les murs ! Elle hurlait ! Je tranchais dans sa chair ! Avec une sauvagerie et un plaisir inouï ! J’entrai en érection ! Je ne savais plus où j’étais ! Seul comptait la jouissance du dépeçage ! Ses cris devenaient abominables ! Je pris conscience qu’il fallait la faire taire ! Je brandis mon hachoir ! Et de toutes mes forces le fis retomber sur son cou ! Dans un craquement hideux, la tête se détacha et roula sur le côté ! Je m’acharnais désormais sur son corps sans vie ! Éclatant sa cage thoracique ! Fracassant ses membres ! Je ne sais combien de temps cela aurait duré…si le téléphone ne s’était mis à sonner…je décrochai un peu hagard…à l’autre bout une voix féminine dévidait son texte « Bonjour Monsieur, nous menons une grande campagne d’information sur les nombreux avantages fiscaux dont peuvent bénéficier les propriétaires de 4 à 93 ans dans le cadre d’un plan économique d’isolation des tuyauteries financé par le grenelle de l’environnement, vous avez bien entre 4 et 93 ans ? ». D’habitude je suis courtois, après tout c’est un boulot chiant et mal payé, mais là je raccrochai sans mot dire en pensant qu’avec mon hachoir et mes vêtements ensanglantés elle avait de la chance que la webcam ait tué le visiophone…

 

Je nettoyai comme je pouvais…glissai les morceaux non comestibles dans de grands sacs plastiques et empilai le reste dans le four thermostat 6…

 

Je ne cachai rien à ma compagne…pas le moindre détail…comme à chacune de mes abominations, elle se contenta de soupirer d’un air consterné plus inquiète pour les tâches de sang (mettez le linge à tremper tout de suite dans de l’eau tiède après l’avoir copieusement saupoudré de détachant à l’oxygène bi-actif revigorant ; évitez absolument les produits chlorés qui forment des auréoles autour de l’hémoglobine) que pour les possibles conséquences judiciaires…

 

Le soir nous ne dîmes rien à nos cinq enfants…Ils mangèrent Claudine de bon appétit ! Trouvant même qu’il n’y avait pas assez de viande…c’est vrai qu’elle n’était pas bien grasse…même si elle avait de belles cuisses pleines de charme…je la goûtai très peu…on a beau être un tueur, on a parfois des pudeurs…

 

Quarante huit heures plus tard je fus démasqué…

 

Alors que nous venions de nous coucher et que je jurais mes grands diables qu’il me serait impossible de faire le moindre mal à Edmond le lapin, des coups de bec frénétiques retentirent sur la fenêtre. « Merde !», lâchai-je en me trahissant, «C’est pas possible ! Elle a retrouvé le chemin cette conne de poule ! » « Tiens c’est Claudine » lança ma compagne que rien n’étonnait « où tu l’avais cachée ? ».

  • Ha ! je ne l’avais pas caché ! je l’ai largué au bois de Boulogne ! ça fait une trotte ! j’imaginai pas qu’une poule ait le flair d’un clébard ! Incroyable !

  • Bon…et qu’est-ce qu’on a mangé alors ?

  • Heu…une poule de chez Picard…c’est pour ça qu’il a fallut que je m’acharne : elle était pas complètement décongelée…

  • Alors ta jouissance de tuer, ton plaisir, ton érection, c’était faux ?

  • Bah…ouais

  • Je me disais aussi.

  • Ah ! bah ! merci !!

Je parlais plus ! Il y a des sarcasmes qui méritent que le mépris et le silence ! N’empêche le problème restait entier ! Comment rétablir un cycle de sommeil décent chez cette connasse de poule que j’étais quand même content de revoir, sensiblerie honteuse ! C’est alors qu’une idée lumineuse me traversa l’esprit ! Je me jetai sur internet pour commander séance tenante un cd soporifique pour gallinacé !

 

Et maintenant j’ai la paix…Claudine s’endort tous les soirs et ne sort des bras de Morphée qu’au matin quand je coupe le lecteur qui passe en boucle Carla Bruni

 

762290

 

 

 

Commenter cet article

replica watch omega 17/09/2014 08:30

This is a nice site. Good fresh UI and very informative blogs. I will be coming back soon, thanks for the great blog.

ws 13/12/2013 05:13

sarcasmes qu

iamovitch 13/12/2013 13:07

Toi aussi Carla te laisse sans voix ??? ,-))

Inspecteur Bourel 17/04/2013 21:04


Bon sang ! mais pour quoi passe-t-on de sept à cinq enfants dans cette histoire ?

iamovitch 18/04/2013 09:19



Pourquoi ? bah...encore une panne de congélo...