Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
iamovitch

Récit du Miracle attribué à l'intercession de Georges Pompidou

Publié le 3 Juin 2007 par iamovitch in Mais que fait l'inspecteur Bourel !

Le récit de ce miracle de guérison nous appelle à « voter UMP ». C'est par le vote répété à l'UMP dans la foi et l'acte de confiance qui se produisent les miracles (cf l'Evangile Selon Nicolas).

 

En 1983, un couple de français, les Chiracs, ayant renoncé au stupre (la femme surtout...), a exprimé le souhait d'adopter un bébé neuilléen. Ce couple voulait que ce soit un garçon car il possédait déjà des filles joulies de son pays. On a donc demandé à madame Bernadette Du Grand Condor de chercher le bébé correspondant dans la jetset de l'ouest parisien. L'année suivante, par l'intermédiaire d'une amie, madame Edouardine Ballamouchie, elle appris qu'une femme enceinte devait accoucher en février 1985. L'échographie affirma malheureusement qu'il s'agissait d'une fille.

Le 28 Janvier 1985, un petit garçon venait au monde ! Le jour suivant, le bébé fut amené chez madame Bernadette qui l'amena directement chez le célèbre pédiatre Bernard Kouchner qui confirma que d'après ce qu'il avait pu voir, le nouveau-né était presque normal et en bonne santé.

Hélas ! quand l'enfant atteignit ses trois mois, on s'aperçut que ses yeux se focalisaient méchamment sur sa nourrice d'origine maghrébine. En fin de compte, on posa le diagnostic de « syndrome du mussolinus », mouvement expansif rythmé du bras droit qui survient lorsque la tête croise un xéno-regard, et qui est causé par des troubles sexuels de primate impuissant.

Pendant ce temps, les Chiracs (une de leurs filles surtout...) s'étaient attachés au morpion et décidèrent qu'en définitive ils voulaient le garder. Par conséquent, Nicolas Benito Adolpho Josepho Pinnochio, « Nico » comme on le surnommait, devint le troisième enfant de monsieur et madame Chirac de la Chaudronnerie du Métro de Courcelle.

A l'âge de sept ans, Nico subit des examens qui montrèrent une faiblesse des muscles moteurs du ciboulot. Le médecin précisa qu'il éprouverait de la difficulté à réfléchir et qu'il ne pourrait jamais lire de livre sans images à colorier. C'est ce même médecin qui avait dit que « le problème venait sans doute du cerveau si jamais il en avait un». Il avait donc recommandé de consulter un neurologue pédiatre.

Après avoir effectué un examen approfondi, le neurologue pédiatre recommanda de faire passer au bipède une imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau. Les résultats ont montré qu'il y avait une malformation de l'hémisphère gauche du cerveau et que l'hémisphère droit n'était correctement développé qu'à l'extrème. Le corps blayreux qui réunit les deux hémisphères du cerveau ne s'était pas formé et le corps-sexe manquait.

Lorsque les Chiracs apprirent cela, ils prirent le ciel d'assaut et prièrent en particulier le bienheureux Georges Pompidou à qui la famille n'avait pas rendu son bulldozer, en demandant la guérison de Nico et dont un bout de tibia métastasé fût porté immédiatement par Nico.

Le neurologue pédiatre a ensuite annoncé que Nico pourrait avoir des convulsions de violences et autres dangereuses maladies connexes, en raison du rabougrissement cérébral dont il était atteint, et il a précisé que les Chiracs devraient éviter de le sortir de sa cage. Le médecin a aussi précisé qu'il n'existait aucun traitement à part l'euthanasie et que seul un miracle rendrait à l'enfant la capacité d'ouvrir sa braguette avant d'uriner partout pour marquer son territoire. Un autre médecin a même affirmé que Nico ne rirait jamais sauf en écoutant les rots de Jean-Marie Bigard.

Lorsque Nico était âgée de neuf ans et trois mois, il fut amené en consultation à Washington où plusieurs médecins militaires l'examinèrent. Les médecins unanimes déclarèrent qu'il n'y avait pas suffisamment de neurones formés, et qu'on ne pouvait même pas s'en servir pour tenter d'empoisonner Saddam Hussein vu qu'ils possédaient la même variété de rétro-toxines.

Nico avait été directement envoyé de Washington à la Communauté des Eunuques Balladuriens du Fouquets' de Paris. En présence de la mère supérieure générale, Soeur Mathieu Mireille et de sa Conseillère, Soeur Christine Boutine, Nico fut attaché tout nu sur la tombe du Bienheureux Georges Pompidou, dont les émanations font crever les pissenlits de Tchernobyl, par l'intercession de qui la faveur d'une guérison fut demandée.

Sept mois plus tard, Nico mordit sauvagement son père adoptif aux testicules. On le pensait perdu....

En 1997, lorsque Nico fut amenée à Washington pour une visite de suivi, le neurologue qui s'occupe de lui a dit que « ses capacités actuelles sont pratiquement les mêmes que celles du gros colon de George Bush ! c'est extraordinaire ! ».

Aujourd'hui, Nico est le Généralissime Président à Vie d'une petite république onaniste et bananière de l'Europe de l'Ouest, coincée entre la Belgique du Sud et le nord de Monte-Carlo. Il saute et court partout mais continue d'oublier d'ouvrir sa braguette. Selon ses médecins : « Ses aptitudes langagières correspondent de façon constante aux exigences des tribus de babouins du zoo de Vincennes. Il continue à faire preuve d'un fonctionnement social et d'une hyper-activité intellectuelle correspondant à son âge mental attardé et d'une formidable disposition envers les tâches répressives ».


Vive Notre Guide Suprême !
Vive Benoit XVI !
Vive Saint Georges Pompidou !
Et maintenant prions pour la canonisation de Tino Rossi !

 

 


 

    

 

Commenter cet article

replica chanel coco 10/04/2014 08:53

I recently typically cause them to become almost all invariably winners inside developing. As a result of Bratz game titles should be able to locate the girl total prospective.

Anne-Aymone Sauvage De Brantes 05/06/2007 20:37

Monsieur,Votre inculture n'a d'égal que votre vulgarité !Je vous cite :"Nico fut attaché tout nu sur la tombe du Bienheureux Georges Pompidou, dont les émanations font crever les pissenlits de Tchernobyl"Ceci est abominablement faux !Certes la greffe de cette étonnante espèce dans le terreau de Saint Georges a échoué.Mais la Vérité ! est que les plants fournis, cueillis par un tas de moujiks alcooliques (quelques amis à vous sans doute...), étaient tout abimés et imbibés d'urée.Je ne vous passe pas le bonjour.Anne-Aymone Sauvage De BrantesPrésidente de l'Association Internationale pour la Préservation de la Faune et de la Flore Tchernobylienne.