Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
iamovitch

Jésus Marie Joseph De Nazareth - Benoit 16

Publié le 11 Décembre 2007 par iamovitch in Culturation

Benoit-XVI.jpg


Résumé :


Joseph, valeureux mais pauvre charpentier vit dans une modeste studette située dans la banlieue nord de Bethléem en Nouvelle Judée.
En l'an -0,5 il épouse la jeune et jolie juive Marie Gabrielle et récupère un âne et un boeuf en guise de dote.
Marie donne bientôt naissance à un fils Jésus aux alentours approximatifs de l'an zéro.
Esprit simple et  fruste, Joseph est courageux. Il tente l'impossible pour améliorer son revenu fiscal de référence. Car si Joseph ne sait pas compter : il a des idées. Il essaie ainsi de se reconvertir dans l'agro-alimentaire. Malheureusement et malgré les efforts méritoires de l'âne : le boeuf se révèle stérile.
Joseph émigre alors dans le petit Royaume de Nicolas -1, laissant Marie et Jésus seuls dans un kibboutz.
Après 15 ans de dur labeur, il parvient à réunir la somme nécessaire pour demander un regroupement familial...
C'est le drame ! Les tests d'ADN sont formels : Jésus n'est pas son fils !
Joseph répudie sa femme et sombre dans l'alcoolisme.
Marie déshonorée se jette nue dans l'océan glacial arctique.
Jésus très perturbé, se drogue et passe de la petite délinquance au grand banditisme.
C'est en prison qu'une rencontre va bouleverser à nouveau sa vie : celle de Mahomet qui n'est autre que son demi-frère !
Ensemble les deux hommes partiront sur les chemins de Katmandou à la recherche d'eux-mêmes, de lance-roquettes et de leur père Bouddha.

Critique :

Injustement connu du grand public, Joseph Ratzinger, dont c'est le premier roman sous le pseudonyme de Benoît XVI, n'en est pas à son coup d'essai. Il n'en est pas pour autant à son coup de Maître.
L'histoire souffre d'approximation géographique et de certaines incohérences qui la rendent peu crédible. Ainsi en est-il, entre autres, de cette intrigue adultérine bâclée : comment un mariage non consommé peut-il rester valide à l'époque de l'an zéro et ne pas susciter d'interrogation sur la naissance d'un enfant qui surgit comme par l'opération du saint esprit ?
Mais c'est dans le mélange des genres que l'auteur s'égare avec maladresse ! Tantôt gore, tantôt érotique, à la fois polar et roman social, l'oeuvre parait aussi finement cousue que la fiancée de Frankenstein...

Extraits :

p 844 :
...Lazare se redressa lentement dans son cercueil en poussant des grognements de bête affamée. Une bave jaunâtre coulait de son menton putréfié...Mahomet frappé de stupeur ne réagissait pas. Soudain la main bleuie de Lazare se referma sur son bras ! Mahomet poussa un cri ! il recula d'un bond et trébucha ! entraînant Lazare et le cercueil dans sa chute ! "Attention !" hurla Jésus. Mais il était trop tard ! Lazare rampait dans un purulent clapotis, les canines en avant à la recherche de testicules !

p 1137 :
...Le corps de Marie Madeleine ondulait dans le reflet du soleil couchant... Une douce brise caressait ses seins dont les pointes frémissaient de désir...Mahomet l'observait de loin, hypnotisé...mais il était inquiet. Jésus se tenait en retrait. Il venait de repeupler l'aquarium municipal et n'aspirait qu'au repos, mais le tourment de son frère ne lui échappa point. "Qu'as-tu ? tu sembles troublé ", demanda Jésus. "Une question à choix multiples me hante en effet...", répondit Mahomet, "Comment saurais-je après, si...elle a été...pleinement satisfaite ?". Jésus sourit et posa les mains sur ses épaules. "Ne t'inquiète pas ", murmura t'il, "En vérité je te le dis : si après elle te demande d'aller lui chercher un verre d'eau et qu'à ton retour tu la trouve déjà endormie...c'est bon signe".
Mahomet soupira : "Merci mon frère, tu me rassures...mais maintenant il faut que j'aille me changer car j'ai peur qu'elle ne soit incommodée par cette odeur de poisson..."

p 918 :
...La bande à Pilate leur barrait la route. Ponce, leur chef, ricana à la vue de ces deux proies qu'il prit pour des junkies égarés : "Tiens, tiens ! mais c'est les frères Woodstock !". Sa cohorte composée de jeunes de banlieue romaine en grande difficulté scolaire et majoritairement abrutis, s'esclaffa sans comprendre. Jésus et Mahomet évaluaient leurs chances. Fuir était impossible, forcer le passage totalement suicidaire. Mahomet connaissait la réputation de Ponce, féroce sadique inflexible comme un pit-bull de Nicolas -1. Mais il connaissait aussi ses petits travers...Il tenta sa chance : "Tiens ! prends et laisse-nous passer", dit-il, en lui tendant un pur morceau de savon de Marseille, "je l'ai trouvé au-delà des mers dans une étrange et vaste boutique gardés par de grands  hommes noirs...le parfum est nouveau et l'on m'a assuré que cela servait aussi pour les pieds..." 




Commenter cet article

Dutroux Marc 23/05/2008 10:26

Son costume de Père Noël me plait beaucoup !

iamovitch 27/05/2008 19:33


C'est étrange : je cherchais, je cherchais et je n'arrivais pas à cerner le problème...Grâce à vous, je commence enfin à comprendre pourquoi je ne laisserai pas venir à lui mes petits enfants...


Evil Preacher 24/12/2007 02:57

Vous savez, le succès de l'auteur vient du goût des nouveautés de la populace.